Une fraise en feutrine

Je continue aujourd'hui sur la feutrine, avec une nouvelle réalisation, cette fois-ci j'ai tenté de réaliser des fraises en feutrine, dont voici le résultat :



Il faut toujours que je travaille le coté "couture", mais je trouve ça franchement marrant. En quelques minutes, avec deux petits bouts de feutrine, ma petite fille est contente de compléter sa dînette avec des éléments tout doux.


Cette fois j'ai tenté de prendre des photos des différentes étapes de création, je les referai sûrement à l'occasion car l'éclairage était pas terrible. Enfin je les mets quand même.


Après avoir tracé ses gabarits sur un morceau de papier / papier cartonné, on reporte le tracé sur la feutrine rouge et la feutrine verte et on découpe :
Tout simple, il faut une sorte d'étoile pour représenter la queue de la fraise, et un demi-cercle pour la fraise.
Pour donner une idée des dimensions, pour une fraise finale mesurant 3 cm, le diamètre de mon cercle est de 9 cm. 

Prendre le demi-cercle rouge et le plier en deux. Le coudre sur la partie droite afin d'obtenir un cône : 


Remplir le cône obtenu avec de la mousse de rembourrage. Avec un fil, faire de grands points, puis tirer sur le fil pour refermer le cône de cette façon : 

                         

Faire ensuite de grands points de couture pour que ça reste bien fermé. Rajouter par-dessus notre morceau de feutrine vert. Plusieurs solutions : soit on utilise de la colle, soit on le coud. Personnellement, je préfère le coudre car je n'ai pas envie d'utiliser de produits chimiques puisque ma fille va jouer avec, et pas de risque que ça se décolle, je trouve ça plus sûr. Pour que la couture ne se voit pas trop (car mes points ne sont pas très jolis), j'ai utilisé un fil de nylon transparent. 

Et voilà ! 
J'ai vu sur internet des versions où l'on peut également coudre quelques perles pour représenter les petits grains de la fraise. C'est très joli mais là encore pour un bébé qui n'a pas encore 2 ans je préfère jouer la carte de la sécurité et les laisser toutes simples comme ça, ça me suffit.



Libellés : , ,